L'iconographie religieuse sur les cadrans solaires du Finistère
Yves-Pascal Castel




Bootstrap Slider

L’ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE SUR LES CADRANS SOLAIRES DU FINISTERE

Une publication de Yves-Pascal Castel - Décembre 2010

Cliquer ici pour télécharger l´article complet (document PDF)

Résumé

La présente étude fait suite à la parution de l’important ouvrage de Jean-Paul Cornec et Pierre Labat-Ségalen « Cadrans solaires de Bretagne, horolajou heol Breizh » ( Skol Vreizh, nov. 2010). Elle prend aussi en compte d’autres sources qui tout en étant moins abondantes demeurent précieuses.

Dans cet article Yves-Pascal Castel nous montre comment les cadrans solaires parlent à travers leurs inscriptions ou leur iconographie. Qu´ils soient accrochés aux murs des églises ou à ceux des maisons, les cadrans sont rarement muets: "LE TEMPS PASSE COMME L’OMBRE", "CRAIGNEZ LA DERNIERE", "ULTIMA NECAT" (la dernière tue), ... Plus ou moins riche, l´iconographie des cadrans solaires ne manque jamais d´intérêt. Le soleil peut être seul ou accompagné de la lune. Le calice sacerdotal, avec ou sans l´hostie, est parfois soutenu par des anges. Sur certains cadrans, c´est le dessin de la croix qui prend de l´importance. Sur d´autres c´est un coeur qui sera mis en évidence. Les instruments de la Passion y ont également leur place de même que des monogrammes tels que IHS, MA ou KIRO. L´ostensoir ou soleil eucharistique y trouve naturellement sa place. Si les saints sont peu représentés certaines pièces sont uniques par la richesse de leur ornementation.

Complément